Ouverture SDJ19: Yumi Ito Orchestra / Irène Schweizer & Michael Griener

Deux musiciennes de deux générations jouent des concerts à l'occasion de l'ouverture du féstival Suisse Diagonales Jazz 2019: La chanteuse Yumi Ito avec son Orchestra et la pianiste Irène Schweizer en duo avec le batteur Michael Griener.

Dix jeunes formations suisses prometteuses ont l’occasion, grâce à Suisse Diagonales Jazz 2019, de se produire du 12 janvier au 17 février dans des clubs en dehors de leur région d’origine. Pour figurer au programme du festival, ils doivent attester d’un certain niveau; aussi divers et variés qu’ils soient dans leur approche de la musique, ils font tous preuve d’une indépendance dans la création, d’un intérêt particulier pour l’innovation, d’une expérience scénique confirmée et d’un niveau de réalisation professionnel. Le réseau qui leur est ouvert ainsi que le savoir-faire des institutions qui participent à Suisse Diagonales doivent leur offrir une visibilité accrue à une échelle nationale et, espérons-le, également internationale dans le futur.

À l'occasion de l'ouverture du féstival le 12 janvier à Bienne, deux musiciennes de deux générations jouent des concerts à la Maison du Peuple:

 

Yumi Ito Orchestra

Yumi Ito (voc, p), Marina Tantanozi (fl, bfl), Sam Barnett (as), Enrique Oliver (ts, bcl), Victor Darmon (vio), Hugo Van Rechem (vla), Joachim Flüeler (vlc), Esther Sévérac (harp), Kuba Dworak (b), Izabella Effenberg (vib, perc), Phelan Burgoyne (dr)

Ils viennent de Pologne, d’Angleterre, de Grèce, de France, d’Espagne et d’autres pays, et leurs terrains de jeu sont le jazz, la musique pop, classique, contemporaine ou l’improvisation libre. Sous la direction de la japonaise-polonaise Yumi Ito, qui a grandit dans le canton de Zürich, ils réunissent leur virtuosité pour créer une atmosphère sonore unique, pleine de poésie et de passion. Les compositions esthétiques et sphériques du projet viennent toutes de Yumi Ito, qui a étudié le chant jazz à Zürich et à Bâle. C’est à l’occasion du programme bâlois « Focus Year » en 2017 qu’elle s’est consacrée corps et âme à cette formation.

 

Irène Schweizer & Michael Griener

Irène Schweizer (p), Michael Griener (dr)

Gagnante du « Grand Prix Suisse de Musique 2018 », Irène Schweizer reste, malgré toutes ses explorations dans la musique libre, une véritable musicienne de jazz. Selon Patrik Landolt sur Intakt.ch, elle porte en elle l’héritage « noir » américain et sud-africain. Les duos sont un aspect très important de son travail, particulièrement en dialogue avec des batteurs comme Louis Moholo, Pierre Favre, Han Bennink ou encore Joey Baron. Pour la soirée d’ouverture des Suisse Diagonales Jazz, elle présente pour la première fois un nouveau duo piano – batterie : la suissesse invite son ami Michael Griener, avec lequel elle évolue normalement dans le quartet de Jürg Wickihalder. Lors de la remise du Grand Prix, le travail de Irène Schweizer a été décrit ainsi : « Son jeu est sans fioritures et clair comme de l’eau de roche, sa patte musicale unique, son rayonnement charismatique. Personne d’autre ne joue comme elle. »

Starticket

 

Volkshaus Biel

Aarbergstrasse 112
2502 Biel/Bienne
lu ma me je ve sa di
 
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
Haut